Les pays de l’Union européenne connaissent de fortes divergences quant à leur système de fixation du salaire minimum. Ceci explique, par exemple, la difficulté des débats relatifs à la constitution d’un salaire minimum européen. Dans les lignes qui suivent, nous examinerons les évolutions du salaire minimum en Belgique, en France et aux Pays-Bas, et en tirerons des conclusions relatives aux forces et faiblesses de ce minimum salarial.

Lire la suite...

Il paraît bien loin le temps où Winston Churchill pouvait se gausser : « Si vous mettez deux économistes dans une pièce, vous aurez deux avis différents… ». Et d’ajouter perfidement : « à moins que l’un d’entre eux ne soit Lord Keynes. Dans ce cas, vous aurez trois avis différents. » Aujourd’hui, quel que soit le problème soumis à la sagacité des économistes, la réponse est identique : plus de marché, de meilleurs incitants pour les agents, et une dose de dérégulation pour libérer les forces de l’initiative individuelle. Comment cette discipline, reine de la divergence, riche en débats théoriques, et naguère encore affublée du qualificatif « politique », a-t-elle pu se réduire à un savoir sec, instrumental, autiste, car imperméable à tout ce qui échappe à sa grille d’analyse, et qui constitue pourtant la complexité du réel ? Comment le gai savoir a-t-il pu se transformer en une « dismal science » (science lugubre) déjà dénoncée par l’historien anglais Thomas Carlyle, voici deux siècles ?

Lire la suite...

La croissance constitue l’alpha et l’oméga des politiques menées à tous les niveaux de pouvoir. Présentée comme un objectif politique en tant que tel (l’oméga), elle constituerait également la condition de possibilité de toutes les autres politiques, et particulièrement des politiques sociales, de lutte contre le chômage, et de redistribution (l’alpha). Des groupes encore disparates mais de plus en plus nombreux s’interrogent sur les vertus alléguées de la panacée, et en viennent à plaider pour une société de décroissance.

Lire la suite...

La diffusion d’Internet va-t-elle creuser un peu plus les écarts entre les hommes et les femmes, les jeunes et les vieux, les hauts et bas revenus, les professionnels qualifiés et les sans-emploi, les régions ou pays riches et les régions ou pays en retard de développement ? La crainte de voir la « fracture sociale » se doubler d’une fracture numérique est aujourd’hui assez répandue.


Lire la suite...



À l’occasion de sa journée d’études du 16 novembre 2007, le CIEP aura le plaisir d’accueillir Christian Arnsperger, docteur en sciences économiques, professeur à l’UCL (Chaire Hoover), et auteur dernièrement de Critique de l’existence capitaliste (Éditions du Cerf, 2005) et L’économie, c’est nous (Éditions Érès, 2006). En « avant-première », voici quelques pistes qu’il livre pour l’avenir d’une gauche de gauche.

Lire la suite...

La crise d’un sous-secteur du marché immobilier américain, le marché des subprime, a menacé cet été de dégénérer en une crise financière mondiale et suscité une intervention massive des banques centrales américaine et européenne. Pour l’heure, la crise semble avoir été endiguée, ce qui n’empêche qu’elle pourrait provoquer un ralentissement important de la croissance aux États-Unis, voire dans d’autres pays.

Lire la suite...

Née sur les cendres du GATT en 1995, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) est chargée de promouvoir la libéralisation multilatérale des échanges commerciaux. Depuis quelques mois, cependant, la machine est grippée. Alors que les principales puissances commerciales ont lancé, en 2001, des négociations en vue d’adopter un « Programme pour le développement », c’est en réalité une suite d’échecs qui s’en est suivie. Depuis juillet 2006, les négociations de l’OMC sont « suspendues ». Un moindre mal ? Pas pour tout le monde.

Lire la suite...

La globalisation de l’économie à l’œuvre depuis de nombreuses années pose de nouveaux défis aux structures syndicales, qu’elles soient nationales, régionales (notamment européennes) ou mondiales (CISL, CMT). Depuis plus d’un an, des négociations sont en cours pour adapter les structures internationales à cette donne. Assistera-t-on, en 2006, à la naissance d’une organisation syndicale mondiale unique, démocratique, pluraliste et indépendante ?

Nous avons interrogé Emilio Gabaglio, ancien Secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats (CES) pour faire le point sur, d’une part, les nouveaux enjeux que l’élargissement de l’Union pose au syndicalisme européen et, d’autre part, l’état des négociations actuellement menées entre la CISL (Confédération internationale des syndicats libres) et la CMT (Confédération mondiale du travail) pour créer un organisation syndicale mondiale unique, pluraliste et indépendante. Mais commençons par l’Europe. Quels sont les grands enjeux que pose l’élargissement à 25 États membres pour le syndicalisme européen ?

 

Lire la suite...

Les zones franches d'exportation contribuent à la création d'emplois, mais la qualité de ces emplois laisse beaucoup à désirer. La recette des zones franches d'exportation est connue : si elles offrent aux investisseurs des incitations financières, une infrastructure spécialisée, un accès facilité aux marchés, c'est aussi l'exploitation d'une main-d'œuvre bon marché et docile qui fait leur succès auprès des employeurs.


Lire la suite...

Un rapport de la Confédération internationale des syndicats libres (CISL) s’est penché il y a quelques mois sur le phénomène, en augmentation, des zones franches d’exportation. Aux quatre coins du monde, plus de 40 millions de travailleurs y sont employés. Pour un meilleur développement économique et social des pays pauvres ? Non : pour une exploitation économique dégradante. Nous vous livrons, dans les lignes qui suivent, une synthèse de ce rapport pour le moins détonant.


Lire la suite...

Le Gavroche

Est-ce que la Pologne c’est le Pis qui s’en prend aux historiens de la Shoah ?

Est-ce que la Flandre c’est la NVA qui honore deux nazis pour célébrer le mouvement… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

avril 2020