« Années d’argent » (1945-1960), « Âge d’or » (1960-1974) et « Années de plomb » (1974 à nos jours), c’est souvent ainsi que nous est contée l’histoire économique de la Belgique. Ce découpage, qui reflète bien les ruptures des rythmes de croissance, permet-il pour autant de lire les différentes évolutions internes à chacune des périodes ? Philippe De Villé, professeur à l’IRES (UCL), nous propose ici une autre approche qui permettra de mieux comprendre l’émergence du concept d’État social actif.


Lire la suite...

Souvent opposé à l’État providence, l’État social actif en serait une version plus moderne, plus jeune, plus efficace. Difficile à définir, il regroupe des discours assez différents. Il comporte très souvent deux éléments. Premièrement, il vaut mieux prévenir que guérir. Ceci se traduit par une volonté d’égalité des chances plutôt que des résultats. Ensuite, l’État social actif insiste sur les devoirs des citoyens autant que sur leurs droits.


Lire la suite...

La vulgate néolibérale nous avait habitués, depuis des années, aux dénonciations multiples et variées du rôle de l'État dans l'économie, sur le thème : "Laissons faire le privé…" Soudain, après le 11 septembre dernier, États-Unis et Europe semblent redécouvrir les vertus de la puissance publique. Mais ne nous y trompons pas. Il ne s'agit pas, comme l'explique Réginald Savage dans l'article très éclairant qui suit, d'une redécouverte de l'État keynésien traditionnel, en quelque sorte " bon père de famille ", mais plutôt d'un État libéral interventionniste, voire hégémonique, visant une nouvelle extension du capitalisme à l’échelle mondiale.


Lire la suite...

 

Personne n'ignore aujourd'hui que d'énormes quantités de données concernant les consommateurs sont collectées, traitées, stockées et utilisées par un nombre croissant de professionnels : le secteur de la grande distribution, les opérateurs de télécommunications, les banques, les compagnies d'assurance. Cette situation n'est pas sans risque : quand on les considère de manière isolée, les données personnelles sont, pour la plupart, banales. Qu'en est-il lorsque ces données provenant de fichiers différents mais concernant la même personne, sont rassemblées et traitées de manière systématique ? Elles peuvent alors devenir de véritables mines d'informations...


Lire la suite...

Au cours de ces vingt dernières années, le secteur des services financiers européens a connu des changements structurels majeurs. Tandis que la déréglementation et l’évolution des technologies ont toutes deux concouru à offrir un éventail plus large de services et ont fait monter la pression des prix dans les segments lucratifs de divers marchés financiers, la chasse aux clients fortunés s’est faite au détriment des consommateurs à faibles revenus et des petites entreprises.


Lire la suite...

Les services sont aujourd’hui au cœur de notre économie. Ils représentent près de 70% du produit intérieur brut (PIB) et de l’emploi. On parle beaucoup de la croissance des services mais la question de l’innovation dans ce secteur est le plus souvent absente des débats. Et pourtant...


Lire la suite...

Les impôts sont-ils de l'argent perdu? Nombreux sont ceux qui le pensent (1). Les immuables promesses électorales de réduction d'impôts ne sont-elles pas l'indice d'une impression récurrente de “payer trop de taxes” ? C'est que la fiscalité occupe une place importante dans notre société. Sur le plan financier, bien sûr, mais également politique en ce qu'elle traduit dès choix de société. Outre son importance en termes de ressources pour financer les activités des pouvoirs publics, la fiscalité, et plus particulièrement l'impôt des personnes physiques, constitue une pièce maîtresse du dispositif de redistribution des revenus.


Lire la suite...

Plus un jour sans que les oracles des agences de notation soient relayés par les agences de presse. Pourtant, le monde de la notation, malgré une capacité de nuisance évidente, reste encore relativement méconnu. Nous verrons que depuis leur fondation, les agences de notation ont beaucoup évolué sous les coups de boutoir de la libéralisation financière. Une évolution qui revêt toutes les caractéristiques de la corruption. Sans parler d’un parti pris évident pour les institutions anglo-américaines. Des arguments pour une agence publique européenne...

Lire la suite...

À l’instar de ce qu’on a pu voir lors de la crise financière de 2008, les médias ont pris l’habitude depuis le printemps 2011 – dans le contexte de la crise grecque – de relayer minute par minute l’état de santé des principales places boursières européennes. Même les pays les plus solides sur le plan économique connaissent aujourd’hui des difficultés et voient leurs dirigeants contraints d’intervenir, y compris au plus calme de l’été. Les réunions au sommet se multiplient dans le but d’éviter le pire: la faillite des États et ses implications potentiellement dévastatrices sur le plan économique et social. Cette faillite est-elle possible? Première partie d’une analyse en deux temps.

Lire la suite...

Le Gavroche

Est-ce que la Pologne c’est le Pis qui s’en prend aux historiens de la Shoah ?

Est-ce que la Flandre c’est la NVA qui honore deux nazis pour célébrer le mouvement… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

avril 2020