Et donc, il paraît qu’il est grand temps d’en finir avec la « culture de l’excuse » en Wallonie ? Parole de ministre de l’Emploi à l’attention des vilains chômeurs ! En voilà une idée intelligente ! Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? On a beau dire, mais ça a quand même du bon, ces changements de gouvernement... Mais de quelles excuses parle-t-on ? Petit florilège. « Je peux pas, j’ai piscine » ? « Désolé, mais... j’ai largement assez pour vivre avec ma rente de 540 euros par mois » ? « Sorry, moi c’est Rachid, et après le 50e CV envoyé sans le moindre accusé de réception, vous comprenez bien que je désespère un peu... » ? « Je vous prie de m’excuser, mais entre m’occuper de mon bébé pour qui je ne trouve pas de place en crèche et chercher du boulot, je ne sais trop comment m’y prendre » ? « Pardon, mais j’ai une formation de psychologue... Je ne suis pas sûr que cet emploi de soudeur me conviendra » ?
Un proverbe belge dit que « les excuses sont faites pour s’en servir ». Un proverbe arabe prétend que « l’excuse est toujours valable auprès d’un homme généreux ». Généreux, vous l’êtes, monsieur le ministre de l’Emploi. Auprès des vôtres en tout cas. Ne dit-on pas que vous avez réussi à trouver un poste à plusieurs membres de votre famille dans les structures publiques de votre région ? Dont votre soeur au cabinet de Georges Pire ? Nous pourrons donc compter sur votre générosité ! Chiche ? #

Le Gavroche

Rien de neuf sous le soleil

D’accord, les Déclarations de politique ne relèvent pas de la franche rigolade. Pourtant,… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

Décembre 2019