L'éducation permanente est le fruit d'une longue maturation qui plonge ses racines dans le XIXe siècle. C’est donc d’une grande conquête qu’il s’agit. Mais une conquête fragilisée… en péril. La crise des valeurs sur lesquelles l'éducation permanente s'est fondée, articulée aux incertitudes qui pèsent sur son financement, suscitent de nombreuses interrogations quant à son avenir. Démocratie, dans le prolongement de la marche blanche et du “réveil citoyen” qu’elle devait initier, a décidé de se pencher sur son histoire et son évolution.

 

Lire la suite...

Alors que de nombreux dispositifs ont été mis en place ces dernières années pour favoriser le travail social (Été-Jeunes, contrats de société...), un malaise grandissant s’exprime non seulement du côté de ceux qui sont considérés comme les “receveurs de l’aide” mais aussi de ceux qui sont chargés de la mise en œuvre de ces dispositifs. Le texte que nous publions ci-dessous est un document de réflexion de la Fédération des centres de jeunes en milieu populaire. Il s’agit d’une organisation de jeunesse pluraliste rassemblant principalement des centres de jeunes reconnus qui développent un travail d’animation socioculturel spécifique auprès de jeunes dont les conditions économiques, sociales et culturelles sont les moins favorisées. Un document sans complaisance, reflet d’un certain malaise social, qui doit nous aider à pousser la réflexion et le débat.

 

Lire la suite...

Il paraît que l’économie belge se porte mieux. C’est possible. Il paraît que le chômage est en légère baisse. Les statistiques l’indiquent en effet. Par contre, ce qu’elles n’indiquent pas, c’est la profondeur de la déchirure sociale provoquée par des années de crise économique et de crise de l’emploi. Ce que disent, souvent discrètement, ceux qui se trouvent en première ligne face à l’exclusion sociale et la pauvreté est effrayant. Même si le taux de croissance du produit intérieur brut devait demain s’envoler, les dégâts sociaux qui demeurent au passif de la crise sont considérables. Du pain sur la planche pour la prochaine législature...

 

Lire la suite...

Après avoir circonscrit le contexte historique et international dans lequel se construit la démarche du pacte associatif (Démocratie n°20), il sera ici question du processus tel qu’il a émergé en Communauté française et des perspectives qu’il offre à l’avant-veille d’une étape importante. D’ici quelques semaines, en effet, le monde politique devrait s’engager à reconnaître le rôle fondamental du monde associatif dans la construction sociale, à garantir la transparence et l’objectivité du soutien public à ce monde associatif, en termes de subsides notamment, et enfin à nouer une alliance pour lutter contre la marchandisation croissante d’une série de services collectifs.

Lire la suite...

Clarifier les relations entre le monde associatif et les autorités publiques – mandataires politiques et administrations – en vue, notamment, de souder un front unique face aux menaces de libéralisation et de privatisation qui pèsent sur une série de séries de services d’intérêt général, et plus spécifiquement sur les services sociaux : voilà le but avoué des trois gouvernements francophones (Communauté française, Région wallonne et Cocof) lorsqu’ils ont inscrit la conclusion d’un « Pacte associatif » dans leur accord politique de début de législature. Avant d’évoquer, dans la prochaine livraison de Démocratie, l’état d’avancement de ce projet et ses perspectives à moyen terme, seront ici abordés le contexte international dans lequel s’inscrit cette volonté de dialogue en même temps que les spécificités du « modèle belge » en matière de relations entre État et associations.

Lire la suite...

Le Gavroche

Bonne nouvelle

Bonne nouvelle. Le baromètre de la générosité vient de révéler ses résultats chez nos… Lire la suite
Mai 2019

Tous les numéros

avril 2020